Écrire, dit-elle

Quand on a du temps libre et qu’on vit un moment historique quoique étrangement calme, on peut être tenté d’écrire, de décrire un peu son quotidien, ses sensations, les bizarreries parfois infimes d’un environnement qui peine à afficher ses changements. Tout est pareil, tout est différent.

C’est le moment de se remettre à écrire des mails ou même des lettres, ou d’écrire une page peut-être, pour se souvenir plus tard, pour soi, pour les autres, de parler de ce qu’on voit, ce qu’on fait, ce qu’on lit.

Alors si cela vous tente, écrivez donc quelques paragraphes : je serai ravi de les diffuser sur ce blog. Ce sera tellement intéressant, maintenant que nous sommes chacun chez soi, de savoir comment les uns et les autres vivent cette période de confinement. Ne craignez rien et surtout pas le jugement. Écrire est un droit, après tout, et peu importent quelques fautes si vous en faites !

Je lance l’idée : vous écrivez, ce que vous voulez, je vous publie, et pour bien faire, ceux qui vous liront sont invités à vous mettre un petit mot à leur tour, pour vous encourager ou dire ce que vos écrits leur évoqueront. Je modère comme d’habitude pour éviter toute réflexion désobligeante.

Si cette liberté vous effraie un peu, on peut fixer quelques règles, comme on ferait pour un sujet de rédaction :

  • décrivez en 20 lignes (ou moins…) ce que vous entendez lorsqu’il n’y a plus de voitures, ni même de voix, autour de chez vous.

Si vous voulez d’autres sujets de ce type, je peux y réfléchir.

Vous pouvez aussi faire des commentaires à propos des livres que vous lisez. Pour ma part, je vous proposerai bientôt quelques idées sur La Peste de Camus.

Après, je vais regarder si mettre du son ou de l’image sur ce blog est possible. Vous pourrez par exemple, comme cela se passe ailleurs, partager la musique que vous faites chez vous : instruments, chant, seul, à deux, avec des enfants…

Enfin, comme ce n’est encore que le deuxième jour, on va démarrer doucement ! Vous voulez vous faire une bonne toile ? La médiathèque de Camoël proposait hier deux sites internet qui permettent de regarder des films gratuitement, plus quelques autres idées, notamment pour les enfants. Je me permets de vous copier tout cela en en remerciant chaleureusement Frédérique Manin :

Pour regarder des films gratuitement

Via Open Culture

http://Openculture.com vous propose 1500 films à visionner gratuitement : Des archives française comme Cyrano de Bergerac, et quelques plus récents comme Human, a portrait of our world , le magnifique film documentaire de Yann Arthus Bertrand …

Via sens critique

https://www.senscritique.com/liste/La_liste_des_films_disponibles_gratuitement/495126?fbclid=IwAR1kRQsrChxyRtjI5iPG6y3H0CnoE5mKWcpsMzftUlZC3MCtLaPFG0jD1cs

Pour lire des livres numériques pour les enfants

Whisperies est un éditeur de livres numériques jeunesse. En raison de la crise sanitaire qui nous touche, Whisperies a décidé de rendre son application gratuite ! Je vous invite à vous y inscrire, des centaines d’histoires interactives sont disponibles :

– Chaque semaine, une nouvelle histoire publiée,
– Des livres disponibles en français et en anglais,
– Des animations ludiques et une sonorisation immersive,
– Un contenu animé et original créé par 1500 auteurs et illustrateurs,
– Des livres en imprégnation syllabique pour les dyslexiques.

Comment faire ? Sur PC et/ou téléchargez l’application “Whisperies” et inscrivez-vous. Tout simplement !

– PC : https://www.whisperies.com/
– iOS : https://apple.co/39Y2XtU
– Android : http://bit.ly/2WjmvVm

En attendant la mise à jour de l’application, nous vous invitons à patienter une petite heure avant que l’accès gratuit soit activé.”

9 commentaires sur “Écrire, dit-elle”

  1. très bonne idée .j’espère que beaucoup de personnes vont se lancer . stylo . papier …et de l’imagination .quoi de mieux

  2. Bonjour Gérard.
    Très bonne idée d’échanges et de partages.
    Me concernant, tu ne dois plus avoir en réserve qu’une seule Chronique non publiée si je ne m’abuse (l’inauguration de la colonie Ste Thérèse), et donc à m’inciter à terminer plusieurs autres sujets inédits.
    Autrement je te signale ainsi qu’à tes lecteurs cette initiative de la Cinémathèque de Bretagne :
    https://actu.fr/bretagne/brest_29019/cinematheque-bretagne-plus-6-000-films-voir-ligne-gratuitement_32332561.html?fbclid=IwAR3ev2ZWK1ERaUdE1V-pdBl4LVYHfwOmrjNp-9nC7LUhBpxZVJWyxn5h8fA
    Rien de tel que de se replonger, avec un brin de nostalgie, dans les années bretonnes d’antan.
    Cordialement.

  3. Bonjour
    Quelle riche idée Gérard de nous faire écrire nos ressentis.
    Ce matin en allant faire quelques courses à carrefour , pour des voisins et moi même , le boulevard de l’océan résonnait de chants d’oiseaux : pas un bruit de moteur ! et j’ai apprécié ! et je me suis dit :
    “En temps normal” , combien d’automobilistes pourraient faire leurs courses à pied ou à vélo ?
    Un caddy ou des sacoches de vélo et le tour est joué .
    Qu’ en pensent les lecteurs ?

    1. Aujourd’hui je suis meurtri, mon coeur est déchiré, de l’intérieur je suis brisé.
      On m’a touché je suis blessé.
      J’essaye de mettre un pansement sur cette blessure,mais pour l’instant elle ne veut pas cicatriser.
      Va savoir, c’est peut-être cette colère ou plutôt ce dégoût qui m’empêche de pardonner.
      Cette envie de vomir mes tripes lorsque j’y repense.
      Elles se disent votre amie?
      Sincères,franches,loyales,et aimantes.
      Dans la réalité ce n’est que du bla bla.
      La vérité est, qu’une fois que J ai le dos tourné, elles n’hésitent pas à me poignarder.
      C’est la TRAHISON!.
      Aujourd’hui, je suis meurtri,déchiré brisé, blessé ,le vais m’en remettre sans aucune difficultés, mais J ‘ai décidé d’effacer certaines personnes de mon monde réel !
      Heureusement,car mon monde à moi n’est pas cruel.
      A méditer

      1. Le tri se fait vite, pour moi, rares sont les personnes en qui je fais confiance;
        C’est vrai que je suis souvent seule, je vous raconte pas l’ambiance…
        Mais au moins , pas de coups fourrés, de grande déchirure,
        Seulement des petites , minimes écorchures,
        Mais , pour moi, un petit coup de quelqu’un qu’on aime
        Est bien plus douloureux qu’un marteau qu’on assène!
        Laissez baver les pies, les oies et les commères,
        Je préfère de loin le bruit des vagues, la mer!
        Ecoutez les oiseaux, le vent, et les sirènes,
        Celles qui vivent dans l’eau, et qui loin vous entraînent
        Et là, des bulles d’air, iodées et irisées,
        Dont vous ne pourrez plus vous passer.

          1. ho, merci, venant de vous, je prends ça pour un grand compliment…..et un encouragement à écrire encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.