Il vous reste une semaine pour proposer vos observations sur le projet de piste cyclable vers Pont-Mahé

Entre Kerséguin et Pont-Mahé, les cyclistes doivent emprunter la départementale sur 200 mètres. Auparavant, ils ont suivi la route de la côte et ensuite, ils utiliseront la piste cyclable séparée de la route par une glissière sur toute la traversée de Pont-Mahé. Mais avant d’entrer dans la petite agglomération asséracaise, il faut passer par ce que Cap Atlantique appelle un « point dur », qui rompt la continuité entre le réseau cyclable de Pénestin et les réseaux Vélocéan (département de la Loire-atlantique) et Cap à Vélo (Cap Atlantique). Ce tronçon a été déclaré prioritaire en 2017.

Le site de la mairie de Pénestin nous invite à consulter le « dossier de création » de cette piste Kerséguin / Pont-Mahé, composé de la demande de permis d’aménager, de la note de présentation et du dossier projet, tous trois accessibles sur https://www.mairie-penestin.com/travaux,creation_une_piste_cyclable_intercommunale_entre_pont_mahe_et_kerseguin-5191.html. Nous sommes également invités à envoyer nos observations sur le projet à l’adresse mail « miseadispositiondupublic@mairie-penestin.com » ou en mairie dans un registre dédié.

L’appel aux observations du public concerne uniquement les incidences sur les sites Natura 2000

La raison de cette consultation est que la piste cyclable traverse deux sites protégés Natura 2000, « Baie de Vilaine » et « Estuaire de la Vilaine », comme nous l’indique la note de présentation et notamment ses cartes p.5 et 6 (ci-dessous). La discussion sur les incidences de la piste sur les sites Natura 2000 se trouve p. 7. L’appel aux observations du public ne concerne que cette discussion. La mairie ayant négligé de le préciser, on peut craindre que beaucoup d’observations soient considérées hors sujet, ce qui rappellera quelques mauvais souvenirs à ceux qui avaient proposé des contributions lors de la deuxième enquête publique du projet Loscolo.

Quant à Cap Atlantique, rédacteur de cette note de présentation, on s’étonne de trouver dans cette page 7 une discussion aussi superficielle et tellement pressée d’affirmer que le projet « n’a pas d’incidences » sur les sites Natura 2000 qu’elle l’indique en gras dès le premier paragraphe, avant d’évacuer une par une les quelques objections possibles et de le répéter en conclusion. Ces conclusions ne sont sans doute pas contestables, mais ce qui est gênant, c’est la façon de s’adresser au public dont on sollicite les avis. Que signifie par exemple cette phrase sans verbe : « Maintien de la perméabilité des déplacements des amphibiens et des mammifères (séparateur de chaussée en lisses bois) » ? Quels amphibiens et quels mammifères ? Que signifie « lisses bois » et quel rapport avec la perméabilité des déplacements ? Un tableau nous indique « localisation par rapport au site Natura 2000 : conférer cartographie. » Les services de l’intercommunalité ne pouvaient-ils pas faire l’effort de développer en quelques phrases ce point central ? Bref, cette discussion est bâclée et sans devenir Gilet Jaune, on peut réclamer à nos élus et à leurs collaborateurs de respecter un peu plus  le « peuple ». Une stagiaire m’a expliqué il y a quelques temps que Cap Atlantique s’interrogeait sur les moyens de réduire sa distance avec les populations de la Presqu’île… Eh bien voilà, c’est là, par exemple, que cela se joue.

Pourquoi un tel manque de transparence ?

Autre fait significatif : ni la mairie, ni Cap ne font guère référence au « Schéma directeur vélo 2016-2026 », approuvé au conseil communautaire du 16 novembre 2017 et au conseil municipal de Pénestin du 26 mars 2018. Ce Schéma n’est plus accessible sur le site de Cap Atlantique, mais on le retrouve sur internet (http://voiriepourtous.cerema.fr/IMG/pdf/atelier_1_clement_mahe_cap_atlantique_strategie_cyclable.pdf) Il est juste amputé des tableaux que je reproduis ci-dessous et qui faisaient partie du dossier accompagnant le conseil communautaire de 2017. Que disent ces tableaux ? Que les études des « points durs », dont celui de Kerséguin/Pont-Mahé étaient prévues pour 2018 (ligne 5), et les travaux en 2019 (ligne 5) ! Trois ans de retard ? Plus ? On peut le dire, puisque M. Métaireau lui-même, ancien président de Cap Atlantique, indiquait lors de la délibération du 16 novembre 2017 que la programmation de ce schéma n’était pas figée. Mais pourquoi un tel manque de transparence !

Enfin, rappelons, puisque cela semble oublié, que ce projet a été porté à l’époque par l’opposition contre l’ancien maire, M. Baudrais. Il y a eu d’abord en 2016 une pétition de l’association Autre Regard. Puis Bénédicte Dupé et Dominique Boccarossa, représentant à l’époque l’association Mès et Vilaine, se sont invités aux réunions du comité de pilotage de Cap Atlantique, où ils ont défendu non seulement la mise en place du tronçon Kerséguin-Pont-Mahé, mais plus largement un projet ambitieux de piste cyclable qui longerait la départementale sur 3 km, entre le bourg de Pénestin et Pont-Mahé. Ce projet a été lui aussi reconnu d’utilité communautaire, planifié pour 2025 et financé, comme on peut le voir sur la fiche de 2025, 1re et 4e lignes.

C’est déjà de l’histoire, mais sans appui sur le passé, on sait bien qu’il n’est guère de projets d’avenir valables. Il faudra veiller à ce que ce projet ne soit pas “oublié” comme cela arrive parfois. Ci-dessous, je vous reproduis un article du 15 mai 2018 paru sur le blog d’Autre Regard, qui fait le récit des débats parfois savoureux qui ont abouti à l’acceptation de ce projet, et l’extrait correspondant du PV du conseil municipal du 26 mars 2018 que l’on peut juger savoureux ou triste, c’est selon…

Vifs-débats-au-conseil-municipal-du-26-mars-2018-autour-de-la-piste-cyclable-Pénestin-2

PDF Embedder requires a url attribute Extrait-du-PV-du-CM-du-26.3.18

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.