Le projet de parc conchylicole de Loscolo : où ?

L’actualité de Pénestin, c’est aussi en ce moment l’enquête publique sur le projet de parc conchylicole de Loscolo. Elle a débuté le lundi 20 août et se prolongera jusqu’au vendredi 21 septembre. Le dossier est consultable en mairie et sur internet (sites de Cap Atlantique et Morbihan.gouv) et une commissaire enquêtrice reçoit le public en mairie sur 4 plages horaires dont il reste 2 : le mercredi 12 au matin et le vendredi 21 après-midi.

Au-delà de cette date, le public n’aura plus l’occasion de s’exprimer sur ce projet d’installation de plusieurs entreprises de mytiliculture sur 9 ha, autour d’un bassin d’eau de mer mutualisé, et qui implique un certain nombre de nuisances pour le voisinage. La mytiliculture ne connaît en effet d’horaires que ceux des marées : des camions circuleront dans la zone à toute heure de la nuit, tandis que les installations causeront bruit, lumières et odeurs. Le niveau de ces nuisances demande à être évalué en fonction des points de passage, des distances et des aménagements prévus (par exemple barrière végétale antibruit). D’un côté, il est objectif, au sens où l’ensemble des prévisions et des mesures est consultable dans le dossier. De l’autre il est affaire d’opinion selon le niveau où chacun situe le seuil d’acceptabilité des nuisances ou juge l’intérêt de proposer des solutions alternatives. Les points de vue varient du tout au tout, entre ceux qui jugent ce projet indispensable face aux évolutions à venir du secteur, et ceux qui le considèrent surdimensionné et auraient préféré des alternatives moins coûteuses et moins nocives.

L’ennui, c’est que peu de Pénestinois semblent s’intéresser à l’enquête publique en cours. En cause, le caractère technique du dossier et la relativement faible publicité qui lui a été faite. Rappelons que l’expression de son opinion dans un contexte tel que celui-ci constitue un devoir citoyen au même titre que la participation aux élections par le vote.

Je vais donc vous proposer quelques informations en m’efforçant de rester neutre. A vous, ensuite, de vous informer plus avant. Je vais commencer par une série autour des questions de base : qui ? quoi ? où ? quand ? pourquoi ? Aujourd’hui, ce sera le “où ?”, car même les riverains peinent souvent à localiser la zone concernée.

Plutôt que les cartes proposées dans le dossier officiel, voici une copie d’écran de google map, qui indique les habitations, les routes et les chemins. J’y ai reporté le périmètre du projet avec ses tranches 1 et 2. J’ai numéroté des points sur le pourtour de la zone qui correspondent aux photos qui suivent avec de brefs commentaires.

A gauche, la plage du Maresclé où sont prévus le pompage d’eau de mer et le rejet des eaux usées. A droite le hameau de Kerlieu et en bas la route menant au Bile.

1 – L’un des 3 ou 4 panneaux informant de l’enquête publique.

2 – L’emplacement de la Tranche 2 est occupé par un champ de maïs.

3 – Le chemin qui borde la zone prolonge le chemin du Loup après le parc caravanier du Maresclé.

4 – La zone du projet est un espace boisé dont la qualité paysagère apparaît en prenant un peu de recul.

5 – En tournant à gauche, on rejoint le chemin vers Kerfalher transformé récemment en voie cyclable.

6 – On tourne à gauche à nouveau dans un petit chemin qui nous ramène vers l’ouest.

7 – Au-delà d’un champ, à 250 mètres environ, l’arrière du camping de Kerfalher.

8 – Voici le 4e angle du périmètre du projet.

9 – Retour au point de départ. Le parc caravanier du Maresclé est au bout du chemin, à moins de 200 mètres.

A suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.