La Lettre ouverte aux Pénestinois(es) n°2 est en cours de diffusion dans les boîtes aux lettres

La liste du Bon Sens pour Pénestin, conduite par Dominique Boccarossa, ne manque pas de matière pour s’adresser aux Pénestinois. Sa Lettre ouverte n°1, fin janvier, dénonçait pêle-mêle la dissimulation de documents d’urbanisme, des tolérances douteuses pour les opérations immobilières de quelques propriétaires, des autorisations délivrées sans réunir la commission urbanisme… Résultat, le président de la commission, M. Bauchet, avait démissionné, laissant le maire prendre lui-même les rênes de cette commission et s’expliquer dans Ouest-France.

Le ton offensif de ses propos n’avait pas pu masquer quelques approximations. C’est ainsi qu’il justifiait un permis de construire contesté, à Kerséguin, par une décision de justice délivrée en fait un mois et demi plus tard. Il avait fini par admettre l’évidence, déclarant ne pas avoir pu  vérifier ses dossiers au moment de sa réponse. M. Boccarossa avait ensuite détaillé un par un chacun de ses 8 points dans une interview à penestin-infos. Le maire n’avait pas souhaité lui répondre par ce même canal comme je le lui proposais.

C’est donc une Lettre ouverte n°2 qui paraît cette semaine et est actuellement diffusée comme la première dans les boîtes aux lettres. Recto-verso, cette fois-ci, et toujours aussi dense. Il y est question du bulletin municipal de ce mois qui a refusé qu’une Pénestinoise non élue, Joëlle Kergreïs, s’exprime dans l’espace réservé à l’opposition. Vous aurez en main les éléments pour vous faire votre opinion. Même chose pour la révision en cours du PLU. Vous y verrez comment une affaire de permis de construire qui aurait pu être banale débouche sur une décision de justice qui transforme le hameau de Kerséguin en un « village », avec des conséquences tellement lourdes et imprévisibles qu’on en reste sans voix : on aurait désormais, semble-t-il, la possibilité d’y construire, et cela s’applique, potentiellement, à tous les hameaux de plus de 50 habitations de la commune, mais aussi bien au-delà ! Quant au lotissement conchylicole de Loscolo, les procédures sont toujours en cours.

Certains verront là de la polémique pure et simple. Qu’ils se détrompent, cependant. Les points abordés sont tous étayés par des faits ou des textes et argumentés avec précision. On pourra être d’accord ou pas avec le contenu de cette lettre, mais à la base il y a des principes sur lesquels tous peuvent s’entendre : pourquoi défendre la liberté d’expression dans le bulletin municipal si ce n’est pour garder vivante la démocratie locale,  « participative », que le maire lui-même dit souhaiter ? Et quels sont les enjeux de la révision du PLU, sinon de protéger, face à des intérêts privés, l’équilibre fragile entre terres agricoles, espaces naturels et espaces artificialisés, de maintenir à l’échelle de notre environnement local une biodiversité tellement mise à mal partout sur la planète que la survie de notre espèce est à présent menacée, et de ne pas laisser mettre en danger tout ce qui fait que notre commune reste un lieu privilégié apprécié de ses habitants et de ses visiteurs ?

Lettre2-2

1 commentaire sur “La Lettre ouverte aux Pénestinois(es) n°2 est en cours de diffusion dans les boîtes aux lettres”

  1. Ping : 2021-0412 Le Bon Sens Pour Penestin : 2e lettre aux Penestinois-es - CAPPenvironnement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.