Chers citoyens et élus de Pénestin

par Josette et Alain

Ce matin, l’un d’entre nous est revenu du bourg, particulièrement désert. Normal : le confinement est bien respecté. Mais nous nous posons quelques questions ?

Nous sommes très étonnés que nos élus actuels et futurs ne s’expriment pas plus et qu’ils ne s’adressent pas à nos quelques commerçants encore ouverts pour savoir si tout va bien, s’ils ont besoin de matériels ou d’aides. Même chose pour nos personnels soignants qui ont certainement besoin d’être soutenus.

Il nous semble qu’il serait important de manifester notre solidarité et d’obtenir que les uns et les autres, commerçants et personnels de santé, bénéficient concrètement du soutien de la collectivité.

Nous nous interrogeons :

Est-ce que la commune dispose de, ou peut obtenir du matériel de protection à leur fournir ???

Est-ce que nous aurons assez de circuits courts pour alimenter nos commerces ??

Peut-être des choses ont-elles été mises en place : dans ce cas, nous aimerions avoir des informations. 

Il semblerait que le site internet de la mairie soit resté bloqué au 18 mars, date d’un bref message du maire qui évoque sans plus de détails un « dispositif de protection de la population ». Ouest-France a indiqué le 26 mars que « la mairie reste mobilisée pour sa population » et que « diverses aides » sont proposées. On ne trouve aucune indication de tout cela sur le site de la mairie. Là aussi, nous aimerions en savoir plus : comment la mairie de Pénestin s’organise-t-elle face aux urgences de la situation actuelle ?

Nous aimerions aussi obtenir des réponses de nos futurs élus, qui doivent eux aussi faire leurs courses de première nécessité à Pénestin. Disposent-ils d’informations ? Ont-ils commencé, comme c’est le cas dans d’autres communes, à mettre en place certains moyens d’action et certaines initiatives. Où en sont-ils des engagements pris pendant la campagne des Municipales et dont beaucoup portaient sur la santé et sur le commerce ? C’est dans ces moments-là que nos soignants et nos commerçants ont besoin de soutiens, d’aides, d’encouragements.

Même si nous sommes confinés, nous disposons tous de moyens de communication : pouvons-nous agir d’une façon ou d’une autre malgré le confinement ?

Notre inquiétude peut se résumer en une question : y a-t-il un capitaine dans le navire ?

Josette et Alain

8 commentaires sur “Chers citoyens et élus de Pénestin”

  1. Ping : Il y a un an, penestin-infos par temps de confinement - penestin-infos

  2. Voilà une fois de plus le problème de la communication.
    Faisant partie de l’association “sports et loisirs pour tous” j’ai la chance comme les 300 participants de cette asso d’être informée mais comment informer les 1600 autres Penestinoises et Penestinois ?
    Les tableaux d’infos sont inopérants puisque la population est confinée alors comment faire ?
    A vos stylos pour répondre à cette question mais…..il y a t il une réponse à part téléphoner à chacune chacun ?

    1. C’est vrai, Mireille : cela pose le problème de la communication dans la commune. J’espérais que d’autres personnes s’exprimeraient, car il y a beaucoup à dire.

      1 – Je suis heureux d’apprendre que les 300 adhérents de « Sport et loisirs pour tous » reçoivent des informations. Pour ma part, je n’y ai pas accès. Est-ce qu’on peut envisager d’élargir la diffusion ? Si cela peut être utile, je suis prêt à y contribuer à travers ce blog.

      2 – Les « tableaux d’info » sont inopérants : c’est clair. Mais le site internet de la mairie ?? Josette et Alain avaient raison d’y faire allusion. On n’y trouve aucune des informations transmises ci-dessous par M. Puisay. L’accompagnement des personnes fragiles coordonné par Mme Girard, adjointe aux affaires sociales avec l’aide de M. Picard, responsable de la Réserve Civile : il n’est même pas mentionné sur ce site. C’est tout de même un comble. La seule indication que l’on peut y trouver est la suivante :
      « Coronavirus : mairie fermée au public mais permanence téléphonique. Compte tenu des dernières mesures annoncées par le gouvernement et la préfecture du Morbihan, la mairie est fermée au public depuis lundi 16 mars et ce, jusqu’à nouvel ordre. L’accueil téléphonique au 02 23 100 300 (aux horaires d’ouverture habituels) est maintenu en cas d’urgence. »
      En cas d’urgence… Je vous laisse réfléchir au sens que prend cette expression dans la situation actuelle.

      3 – M. Puisay nous donne des informations rassurantes sur l’Ehpad de Pénestin. Tant mieux ! On ne peut que s’en réjouir. Quant au fait que les résidents soient confinés dans leurs chambres depuis un mois, et qu’ils soient certainement demandeurs de contacts, mes démarches et celle de Pierre Blaize ici même n’ont guère rencontré d’écho.

      4 – M. Puisay indique que les soignants peuvent s’adresser à l’ARS et au Ministère de la Santé, et il les incite également à « prendre contact avec la Mairie pour toutes questions relatives à l’exercice de leur missions dans de bonnes conditions. » Un message posté sur facebook par une infirmière de Pénestin montre que la situation semble peu satisfaisante (je n’indique pas son nom par discrétion) :
      « Bonjour à tous
      Je suis infirmière libérale sur Penestin (56760)
      dans le cadre de la pandémie covid19 nous sommes à la recherche de:
      -Masques ffp2 (même périmé)
      -Masques chirurgicaux
      -blouses jetables ou lessivables à 60
      tablier jetable
      -gel hydroalcoolique (SHA)
      -surchaussures
      -charlottes
      -gants
      -lunettes de protection
      – housses pour fauteuil de voiture
      Nous n avons pas de matériel fourni par le gouvernement (seulement quelques masque chir)
      Nous devons trouver seuls de quoi assurer la sécurité de tous nos patients
      Merci de partager
      Appeler le xx si vous avez, même un peu ,de matériel
      Merci à tous »
      Ce message date du 29 mars. Peut-être des solutions ont-elles été trouvées depuis, mais
      Il y a de quoi s’alarmer.

      5 – Concernant les commerçants, la boucherie, l’épicerie, la boulangerie, le tabac-presse, continuent à assurer leurs missions dans des conditions difficiles. Il ne semble pas qu’ils aient reçu de visite de la mairie pour leur demander, comme le disent Josette et Alain « s’ils ont besoin de matériels ou d’aides ». Ils travaillent sans masques et sans gants. Le futur maire ne dit pas grand chose non plus à leur sujet. Oui, ils méritent certainement notre soutien et notre solidarité. Comment ? Qu’est-ce que nous pouvons faire ?
      Carrefour en revanche semble plutôt bien organisé, même si les conditions, là encore, sont difficiles. Son directeur m’a même dit avoir subi des menaces de clients qui n’admettaient pas que leur nombre de visites et de personnes soit limité.

      6 – M. Puisay répond à Josette et Alain : « Il y a donc un capitaine à bord entouré de quelques adjoints, mais et surtout d’une équipe administrative à pied d’oeuvre aujourd’hui et je profite de cet outil de communication pour les remercier chaleureusement de leur investissement. » On peut comprendre sa prudence. Mais qu’en est-il dans les faits ? Il faut bien que quelqu’un pose à nouveau la question si celles de Josette et Alain sont restées sans réponse. On me dit que l’équipe administrative fonctionne sur la base d’un roulement par groupes de deux personnes. Ceux qui ne sont pas présents fonctionnent-ils sur un principe de télétravail ? Pourquoi alors le site internet de la mairie n’est-il pas tenu à jour ? Pourquoi les commerçants et les soignants ne sont-ils pas contactés ? On pourrait s’attendre à ce que la communication et la solidarité soient dans cette période les missions principales de la mairie, comme cela se fait partout ailleurs à ce que l’on peut lire dans la presse.

      7 – A l’échelle nationale, on apprend que les élections municipales et communautaires risquent d’être reportées au-delà du mois d’octobre et le premier tour refait. Cependant, on nous dit que les maires élus au premier tour seraient maintenus. Cela représente un grand nombre de communes, dont évidemment la nôtre. Puisqu’il est fait un traitement à part à ces futurs maires, n’est-il pas temps de se manifester sous toutes les formes qu’autorise la démocratie et la libre expression des opinions pour réclamer que ceux-ci puissent prendre leurs fonctions dans un délai… pas trop long ? En tous cas, sans attendre que les élections soient réorganisées pour d’autres qu’eux. M. Puisay pourrait écrire au préfet, lancer une pétition… Faire quelque chose, quoi !

      1. J’apprends que la mairie a fourni des masques aux infirmières du cabinet, et que l’infirmière libérale qui a posté son message sur facebook il y a quelques jours a suscité quelques dons de personnes solidaires. Je m’en réjouis et reconnais volontiers que la situation à Pénestin est un peu moins grave qu’ailleurs : des malades, mais aucune hospitalisation jusque là. Reste à comprendre pourquoi personne ne semble vouloir communiquer, et pourquoi les habitants de la commune acceptent sans broncher cette situation où le canal principal d’information reste le bouche-à-oreille, avec les risques habituels de développement de rumeurs, et les difficultés évidentes que cela suscite en période de confinement.

      2. Bonjour,

        Je vous informe que ce courrier est parti il y a plus de 8 jours et n’a oaw obtenu de réponse à ce jour,
        Cordialement
        Pascal PUISAY

        1. Je vous informe à mon tour, chers lecteurs, que la suite des commentaires est reportée à la fin de l’article « La vice-présidente de Sports et Loisirs… » d’aujourd’hui 5 avril, cet article étant lui-même une réponse au commentaire de Mimi Éloïse.

          Autre précision : le commentaire précédent de Pascal Puisay fait référence de façon peu explicite à « un » courrier. N’ayant pas compris de quoi il s’agissait, et percevant quelque agacement dans le ton de son message, je lui ai écrit un mail et ai obtenu de bonne heure ce matin une réponse brève, mais claire. Je lui ai alors adressé un autre mail demandant s’il acceptait d’en dire plus, sous-entendu : qui puisse être publié sur ce blog. À mon tour, je n’ai « pas obtenu de réponse ». Dois-je livrer ici l’information contenue dans son mail ? Non, je pense, même s’il est vrai que sauf demande explicite que je respecte toujours, les gens savent, lorsqu’ils s’adressent à moi, que je suis susceptible de répéter ce qu’ils me disent. Dans la mesure, en tous cas, où cela ne leur cause pas de préjudice. Un blog comme celui-ci doit en dire le plus possible, fournir à ses lecteurs le maximum d’informations, mais il doit parfois aussi ménager ses interlocuteurs, sans quoi nous serions tous perdants : Pénestin est un village, ne l’oublions pas, et un échange comme celui-ci à son importance, car il contribue à fixer pour la période à venir les modalités d’une plus grande liberté que celle que nous avons connue jusqu’à présent.

          Je laisse donc à Pascal Puisay le libre choix de préciser ou non ce qu’il a voulu dire dans son dernier commentaire.

      3. Les habitants de Pénestin peuvent ils Espérer recevoir un masque par foyer, ainsi que des renseignements sur la situation actuelle relative au virus. Une VRAIE communication et non du bouche a oreilles !!!!!!

  3. Bonjour,

    La loi n° 2020-290 du 23 mars 2020 et l’ordonnance 2020-391 permettent de définir les règles de continuité de l’action municipale à Pénestin comme dans toutes les collectivités territoriales aujourd’hui. Ainsi le Maire élu en 2014 et ses adjoints assurent la continuité du fonctionnement de notre commune. Il y a donc un capitaine à bord entouré de quelques adjoints, mais et surtout d’une équipe administrative à pied d’oeuvre aujourd’hui et je profite de cet outil de communication pour les remercier chaleureusement de leur investissement. Cette ordonnance prévoit également que je puisse rester informé des décisions prises par Mr Jean-Claude BAUDRAIS, ce dont il s’acquitte en toute transparence. En ce qui me concerne j’approuve ces décisions qui sont principalement tournées vers l’accompagnement des personnes les plus fragiles. Ceci est coordonné par Mme Jeanne GIRARD qui se trouve être l’actuelle et la future adjointe aux affaires sociales. Mr Gérard PICARD BRETECHE, actuel responsable de la réserve civile et future adjoint à la sécurité est en charge en autre d’aller à la rencontre de ces personnes les plus fragiles ; pour se faire ne pas hésiter à prendre contact avec la Mairie qui reste ouverte pendant cette période de crise. Pour ce qui concerne l’EHPAD, je reste également en contact avec eux compte tenu des besoins nécessaires à la prise en charge des personnes âgées dépendantes. La nouvelle direction épaulée du médecin coordonnateur (ancien pneumologue) avait décrété le confinement 15 jours avant tout le monde ce qui fait qu’il n’y a pas pour le moment de personnes atteintes au sein de l’établissement. La encore je sais pouvoir faire confiance à toute l’équipe qui se donne par professionnalisme et dévouement. Particulièrement touché par la problématique des soignants puisque mon épouse et mon fils sont tout deux sur le terrain, je continue de penser que pour le moment notre confinement est la principale action que nous pouvons mener en leur faveur. Vous le savez, si je suis élu aujourd’hui, je ne suis pas encore nommé Maire de notre commune et ne suis donc pas en charge officiellement de l’ensemble de ces dossiers. Pour nos soignants Pénestinois, comme à l’EHPAD, ils ont leurs interlocuteurs directs au niveau de l’Agence Régionale de la Santé et du Ministère pour faire prétendre leur droit à un matériel adapté à l’exigence de leur métier. Pour eux mais aussi pour tous les professionnels en charge de la distribution, Je ne peux que les inciter à prendre contact avec la Mairie pour toutes questions relatives à l’exercice de leur missions dans de bonnes conditions. Je rappelle à toutes et à tous, qu’il n’y a pas de pénurie alimentaire et qu’il faut donc continuer à faire ses courses comme vous pouviez le faire auparavant en gardant bien évidemment les gestes barrières nécessaires. Pour ce qui est des engagements pris lors de la campagne, ils seront hiérarchisés afin de déterminer les urgences, mais sachez que l’action de mon équipe sera dans un premier temps de participer à la relance du pays et donc de notre petit territoire. Mon travail ne s’est pas arrêté avec le confinement et les contacts réguliers avec l’ensemble des acteurs économiques et politiques m’autorisent à anticiper la sortie de crise et donc à rester dans les starting block.
    Cordialement
    Pascal PUISAY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.