Le dernier week-end de rencontre des “150” de la Convention Citoyenne pour le Climat à suivre en direct

Ils travaillent depuis l’automne dernier. C’est leur 8e et dernier week-end. On connaît déjà une partie de leurs 150 propositions. On en entendra beaucoup parler les prochains mois et nous serons peut-être amenés à nous prononcer par référendum.

Tout est à suivre en direct sur : https://www.conventioncitoyennepourleclimat.fr/

” La Convention Citoyenne pour le Climat, expérience démocratique inédite en France, a pour vocation de donner la parole aux citoyens et citoyennes pour accélérer la lutte contre le changement climatique. Elle a pour mandat de définir une série de mesures permettant d’atteindre une baisse d’au moins 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 (par rapport à 1990) dans un esprit de justice sociale.

Décidée par le Président de la République, elle réunit cent cinquante personnes, toutes tirées au sort ; elle illustre la diversité de la société française.

Ces citoyens s’informent, débattent et prépareront des projets de loi sur l’ensemble des questions relatives aux moyens de lutter contre le changement climatique. Les séances plénières sont retransmises sur ce site. 

Le Président de la République s’est engagé à ce que ces propositions législatives et réglementaires soient soumises “sans filtre” soit à référendum, soit au vote du parlement, soit à application réglementaire directe.”

Parmi les propositions discutées ce week-end : le stop à l’étalement urbain afin de protéger la biodiversité, la limitation de la vitesse sur autoroute à 110 km/h, l’interdiction des plastiques à usage unique d’ici 2023, l’obligation prochaine des travaux d’isolation thermique des maisons…

Attention :  opinion !

(à partir de maintenant, je placerai un avertissement devant tous mes propos exprimant un jugement de valeur et ne respectant donc pas une stricte neutralité journalistique. De cette façon, j’espère que l’on m’autorisera à tirer quelques conclusions à partir des faits, considérant que sans cela ils sont vains, et qu’à l’inverse, il est souhaitable que les opinions s’appuient sur des faits et des arguments. J’espère que cesseront ainsi les accusations de « polémique » contre lesquelles je suis las de devoir me défendre. Prenant encore une fois exemple sur Camus, je suis seulement animé par une passion de la vérité.)

–  –  >  Vous avez peut-être vu des « micro-trottoirs » dans les journaux télévisés où des passants réagissent plus ou moins vivement face aux propositions mentionnées ci-dessus. Ces propositions ont été longuement débattues. Il n’est pas juste de porter des jugements immédiats sur elles sans prendre le temps de réfléchir en lisant et en écoutant les arguments sur lesquels elles s’appuient. Nous ne sommes pas au « Café du Commerce » (rien à voir avec l’excellent restaurant de Pénestin). La question risque de se poser avec insistance en cas de référendum sur l’un ou l’autre de ces propositions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.