Bienvenue au « SEL Férelais »

Le café de la Place est le seul café de Férel. Il se trouve sur la Place de la Mairie, face à cette dernière. Il a toujours été un lieu de mélange des générations et des styles, mais depuis l’arrivée de Marc Gaulupeau en décembre 2017, il se surpasse. Il ne se passe guère une semaine sans innovations de la part de celui qui se définissait encore il y a peu comme inventeur de jeux ou créateur d’une ligne de vêtements. A Férel, il a inventé d’abord une déco très classe, à base de noirs et de gris, qui fait plus penser à une métropole qu’à un bourg rural. Puis des karaokes pour les jeunes… et pour les vieux. Il fallait y penser ! Puis l’aménagement d’une salle qui permet la retransmission d’événements sportifs ou musicaux. Puis de la petite restauration en attendant la « grande » à partir du 1er mai prochain. Il y a aussi un piano, des expos, des rangées de bouquins. Et plus encore, une ambiance inimitable faite de bonne humeur, de récits et de propos de bar, certes, comme partout ailleurs, mais souvent savoureux et toujours respectueux et soucieux d’autrui.

Rien d’étonnant à ce que le projet de « SEL (service d’échanges locaux) Férelais » ait vu le jour au café de la Place. Sylvie Bourget et Marie Duwicquet, les deux piliers de l’association, s’y sentent comme chez elles ! En moins de 3 mois, il totalise déjà une quarantaine de membres dans un rayon de 10 km autour de Férel incluant Pénestin. Sur le catalogue de l’association, chacun indique ce qu’il recherche et ce qu’il propose aux autres. Cela va des travaux de jardinage aux gardes d’animaux et aux prêts de matériels divers. La vie est tellement plus facile quand on sait pouvoir compter sur un réseau de bons amis prêts à vous faire partager leurs compétences et leurs centres d’intérêt.

Ce lundi 22 avril, c’était le grand repas collectif organisé sur la placette à l’arrière du café. 25 personnes s’y retrouvent, dont plusieurs Pénestinois. Le meilleur moment est peut-être celui des préparatifs : épluchage des légumes, ouverture des huîtres et conversations qui roulent bon train. Certains se connaissent, d’autres pas. Le contact est facile. Le beau temps est de la partie. On se trouve le long du grand potager géré collectivement et où des serres viennent d’être installées. Quelques tracas pour mettre en marche l’énorme chauffe-plat mais le complémentarité des savoir-faire fait merveille. Barbecue, bon vin, desserts maison. A l’heure de la sieste, le café tente sans conviction de maintenir ouverts les yeux dont chaque paire se plisse en un sourire béat…

Si vous souhaitez rejoindre le SEL Férelais, consultez la page facebook et contactez l’association en écrivant à selferelais@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.