Chroniques locales du temps jadis. Années 50  ? – Appel à témoins et à témoignages

par J. – Y. R

Une fois n’est pas coutume, – dans l’attente d’autres chroniques en préparation – c’est à la mémoire des Pénestinois qu’il me faut faire appel pour essayer d’identifier l’événement que relate les photos ci-dessous retrouvées dans mes archives familiales, mais sans mention au verso, et dont l’une est prise du 1er étage de l’Hôtel du Commerce.

Si chacun y reconnaîtra aisément le centre-bourg, on peut aussi déduire, vues les tenues des spectateurs, que l’événement eut lieu au printemps ou en été.
En premier plan, précédant ce qui apparaît comme le «  char  » d’une reine et de ses deux dauphines assises devant un grand drapeau tricolore, on remarque les derniers musiciens d’une fanfare portant un écusson en triangle et un couple apparemment déguisé sous un parapluie fantaisie.

Les véhicules étant de modèles de différentes époques, voire d’avant-guerre, la présence en arrière plan d’une «  Traction  Avant » Citroën (produite de 1934 à 1957) et d’au moins une camionnette Renault (le «  Fourgon Goëlette  » de 1000 kgs vendu de février 1947 à 1965), sans compter l’autocar de tourisme sur la gauche (un Chausson avec son bas de caisse à ondes caractéristique, produit de 1951 à 1959), permettent de cibler en priorité le début des années 50.

Quant au «  char  » – identifié comme une Renault modèle Viva Grand Sport décapotable (construite entre 1934 et 1939), elle porte encore son ancienne plaque d’immatriculation d’entre 1922 et le 1er avril 1950, date d’application du nouveau format du fichier national (avec le n° du département), ce qui la ferait originaire de la région de … Lyon-Châlons-sur-Saône. Une voiture de collection  d’un Pénestinois aisé ou d’un estivant ?

L’événement le plus probable semble donc être un défilé de mi-carême et/ou celui d’après élection de la reine de Pénestin – si ce genre de manifestation avait lieu localement – les deux pouvant d’ailleurs être concomitants.

Merci d’avance aux Pénestinois pour les renseignements qu’ils pourraient apporter, et en premier lieu, sinon la date, au moins l’année et l’identité des trois demoiselles, pour nous permettre de continuer à raviver l’histoire locale.

Jean-Yves R. – Brancelin
7 février 2020

3 commentaires sur “Chroniques locales du temps jadis. Années 50  ? – Appel à témoins et à témoignages”

  1. Merci pour vos commentaires et les précieuses indications de JP Lalande.
    Un Pénestinois qui a souhaité garder l’anonymat, mais que je tiens à remercier ici aussi, m’a également apporté des éléments tout aussi intéressants, situant l’événement dans les années 1953 – 1955, confirmant ainsi mes premières déductions.
    La jeune femme à gauche serait Lucette Amisse (aujourd’hui décédée) dont la mère demeurait à La Barquette à Tréhiguier et qui travailla durant des années dans les bureaux de l’entreprise mytilicole Métayer que l’on ne présente plus.
    La reine serait, elle, Mme Chotard. (à confirmer)
    L’événement était effectivement un défilé de la mi-Carème avec groupes et chars qui, partant du port de Tréhiguier, allait jusqu’à la Mine d’Or en traversant le bourg.
    Reste encore à affiner tout cela, à compléter par l’identité de la troisième demoiselle et pourquoi pas par un article de presse de l’époque… ou d’autres photos.

  2. Bonjour,
    Concernant la date, la photographie ne peut pas être prise avant l’année 1950, car je reconnais dans la maison que j’habite toujours la fenêtre que mon père a fait avec un copain maçon entre 1950 et 1952. Et l’alimentation électrique est portée par un dispositif de support de fils qu’EDF a modernisé à Pénestin assez tôt dans les années 50.
    D’autre part les volets de ma maison sont fermés en plein jour, ce qui signifie que la vue n’a pas pu être prise l’été, en juillet et août, période pendant laquelle mes parents occupaient leur maison chaque année.
    Comme il semble faire beau, avec beaucoup de soleil, il s’agit probablement de l’élection de la reine de beauté de Pénestin et de ses dauphines dans un printemps du début des années 50.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.