La moule de bouchot de Pénestin est désormais inscrite au patrimoine culturel immatériel de France

La moule de bouchot de Pénestin a obtenu mercredi 14 octobre son inscription au patrimoine culturel immatériel (PCI) de France. Cette reconnaissance, accordée avant tout aux mytiliculteurs, est le résultat d’une action conjointe de la Fédération des Sites remarquables du goût, de la mairie de Pénestin et de la Confrérie des Bouchoteurs. Voir ci-dessous l’extrait de la délibération du conseil municipal du 27 janvier dernier :

extrait-CM-27.1.20

L’étape suivante est celle du PCI de l’UNESCO.

 La sauvegarde du PCI relève en France d’une convention entre l’UNESCO et le ministère de la Culture. Depuis 2012, c’est le Comité du patrimoine ethnologique et immatériel qui a pour mission d’examiner les demandes d’inclusion dans l’inventaire national du PCI. Il est composé de 3 représentants du Ministère de la Culture, du directeur général du patrimoine, de 3 personnalités choisies pour leur compétence en matière de patrimoine, d’un maire proposé par l’Association des maires de France, d’un président de conseil départemental et d’un président de conseil régional.

Le patrimoine ethnologique et immatériel comprend 7 domaines :

  • Savoir et savoir-faire ;
  • pratiques rituelles ;
  • musiques et danses ;
  • pratiques festives ;
  • pratiques physiques traditionnelles ;
  • jeux ;
  • expressions et traditions orales.

La moule de bouchot de Pénestin entre dans la liste des savoir et des savoir-faire qui comprend déjà, en ce qui concerne la Bretagne :

La dorure sur métal en Bretagne
La fabrication de pigments à Bécherel
La calligraphie
La gravure héraldique
La pendulerie
Le ramassage des simples en Bretagne
Le tissage à bras
Les savoir-faire du tourneur sur bois
L’enluminure
La récolte du goémon en Bretagne
Les savoir-faire vanniers en Bretagne : le baskodenn
Les savoir-faire vanniers en Bretagne : la bosselle
Les savoir-faire vanniers en Bretagne : la mann du Trégor
Les savoir-faire vanniers en Bretagne : la vannerie à montants disposés en méridien
Les savoir-faire vanniers en Bretagne : le panier de Mayun
Les savoir-faire vanniers en Bretagne : la fabrication des sklisseuneu
Les savoir-faire vanniers en Bretagne : la vannerie carbasson
La vente aux enchères des foins du Marais à Renac
La fabrication de la bombarde ou biniou
La pêche à la palourde dans le golfe du Morbihan
L’élevage des huîtres de Cancale

De nombreuses informations sont disponibles sur le site :

https://www.culture.gouv.fr/Sites-thematiques/Patrimoine-culturel-immateriel/L-inventaire-national-du-PCI/Inventaire-national/Savoirs-et-savoir-faire

L’inscription au PCI de France est un important outil de promotion. C’est aussi un hommage rendu au savoir-faire professionnel des mytiliculteurs – résultat de la longue accumulation des connaissances et des innovations techniques au fil des générations -, car il est ici question du patrimoine immatériel (la mytiliculture) et non du produit “matériel” (les moules elles-mêmes).

Ci-dessous la fiche d’inventaire réalisée par le Ministère de la Culture, qui offre un aperçu des techniques, des moyens matériels, des organisations, ainsi que de la transmission des savoir-faire. Il aborde également, quoique assez brièvement, les perspectives d’avenir du secteur (p.15). P. 16 et suivantes, il est question de la valorisation et de la commercialisation des moules. P. 19, on trouve une brève présentation du projet Loscolo.

La-culture-des-moules-de-bouchot-à-Pénestin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.