Le silence règne à Pénestin

par Alain Ganne – ex-candidat sur la liste « le Bon Sens pour Pénestin »

Vendredi 16 avril avait lieu le Conseil Municipal, en visioconférence. En début de Conseil, au moment de l’appel, Armelle Peneau-Mirassou n’a pas été mentionnée. En fin de Conseil, lors des informations municipales, Monsieur le Maire n’a pas jugé utile d’informer ses anciens collègues de sa démission. A fortiori, son courrier n’a pas été considéré comme susceptible de les intéresser.

En juillet dernier, le maire avait fait un éloge du silence dans son premier édito. Ce même silence qui accompagnait au 20e siècle l’apparition et la disparition de responsables politiques sur les photos officielles dans les pays du bloc de l’Est. Pour ce maire si prompt à réécrire le passé tel que cela l’arrange, Armelle Peneau-Mirassou a déjà disparu.

Alain Ganne

1 commentaire sur “Le silence règne à Pénestin”

  1. et le silence des Penestinois ? c’est donc, ça, la démocratie ? 52% de chèque en blanc ?
    48% d’approbation ?
    Et les ambigües dont on a jamais compris quel était leur choix ?
    Maintenant, c’est clair,( en moins d’un an ), la gouvernance ne sera ni nouvelle , ni à l’écoute, ni partagée…. juste une gouvernance despote et des copains ….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.