Le commissaire enquêteur émet un avis favorable pour la réalisation du parc conchylicole de Loscolo

Dès septembre de cette année, les pelleteuses entreront en action allée des Courlis et sur le petit chemin qui descend à la plage du Maresclé sur son accès Sud, afin de creuser le sol et d’y enfouir les canalisations reliant, sur un kilomètre environ, le parc conchylicole de Loscolo à la future station de pompage / rejet de la plage du Maresclé. Le parc devrait entrer en activité, si tout va bien, juste avant les élections municipales de 2020 et le retrait de la vie politique de l’actuel maire de Pénestin.

Le commissaire enquêteur, Jean-Marie Zeller, a remis jeudi dernier son rapport d’enquête et ses conclusions suite à l’enquête publique qui s’est déroulée à Pénestin du 14 février au 18 mars 2019.  L’ensemble est consultable depuis cet après-midi sur le site de la Préfecture du Morbihan :

http://www.morbihan.gouv.fr/content/download/40814/299025/file/2019_04_18-rapport%20CE.pdf

M. Zeller a émis un avis favorable à la demande d’« autorisation environnementale ». Avec une réserve de taille qui pourrait peser sur la fin de l’actuelle mandature : « les collectivités concernées » (soient Cap Atlantique et la mairie de Pénestin) devront « prévoir l’acquisition des terrains délaissés et leur renaturation après démolition des infrastructures existantes. »  Les familiers du dossier n’ignorent pas que certaines entreprises volontaires pour s’installer à Loscolo prévoyaient de conserver leurs terrains plutôt que de les céder.

Il recommande par ailleurs que les intervenants qui se sont exprimés dans le cadre de la dernière enquête publique, notamment l’Association des Amis du Pays entre Mès et Vilaine et l’Association des Usagers du Mouillage du Maresclé, soient associées au comité de suivi du projet.

M. Zeller a aussi émis un avis favorable à la demande d’occupation temporaire du domaine public maritime. Sa réserve, substantielle elle aussi, indique que « Cap Atlantique doit s’engager à remettre en l’état actuel, après avoir assuré d’une part sa capacité à supporter les usages actuels et d’autre part la stabilité pérenne des berges et falaises qui le bordent, le chemin d’accès à la plage sous lequel sont prévus d’être enterrés les réseaux de canalisations hydrauliques et câbles électriques nécessaires aux dispositifs de captage et rejet d’eau. »

Il recommande d’autre part que des roches naturelles soient utilisées à la place du béton pour les enrochements protégeant les stations de pompage et de rejet et il souhaite que soient gérés au mieux les mouillages « en les déplaçant du Sud au Nord ». Il est vrai que la sortie du mouillage par le Sud cessera d’être accessible dès lors que seront installées les stations. Le chemin d’accès à la plage sera, lui, bloqué le temps des travaux, et il faudra mettre au point une solution pour que les propriétaires de bateaux accèdent à leurs embarcations ou puissent les ramener à terre en prévision de l’hivernage.

D’autres  commentaires et réactions à suivre…

2 commentaires sur “Le commissaire enquêteur émet un avis favorable pour la réalisation du parc conchylicole de Loscolo”

  1. J’ai suivi avec intérêt toute les avancées de l’enquête publique du projet conchylicole de Loscolo uniquement grâce à votre blog et aujourd’hui encore j’y découvre que le rapport a été publié!

    Vos articles me permettent de mieux exercer mon esprit critique, en acquérant plus de discernement sur des sujets cruciaux tels que la politique de la protection de l’environnement qui questionnent et à la fois dépassent le seul projet local de Pénestin.

    Vous faites droit ainsi à des points de vue différents tout au long de cette enquête en les faisant dialoguer ensemble, vous soutenez la conflictualité et vous créer de l’échange et du lien en accord avec la vision kantienne d’une pluralité de regard.

    Mon indignation gronde toujours devant les discours maquillés, trafiqués, paradoxaux voir mensongers, que dire de ce rapport ??????????????? Tient- il vraiment compte de ce que les personnes ont fait remonter ???? de la biodiversité ????
    Aujourd’hui La France accueille la 7ᵉ session de la plénière de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) du 29 avril au 4 mai 2019, à Paris, dans les locaux de l’UNESCO. Surnommé, « le GIEC de la biodiversité » …………………

  2. attention entre ” recommandations” et ” réserves ” . seules les “réserves ” sont obligatoires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.