Que se passe-t-il à la mairie de Pénestin ?

Samedi 30 janvier dans Ouest France, le maire se justifiait d’avoir accordé un permis de construire malgré une lettre de mise en garde de Cap Atlantique : « Sur le terrain juste à côté, il y a eu un jugement en décembre 2020 autorisant la construction. Cap Atlantique nous avait mis en garde, mais nous ensuite on décide. » Ce matin dans le même journal, M. Boccarossa précise que « l’argument ne tient pas, car le jugement a été enregistré le 15 janvier 2021, alors que le permis auquel nous faisons référence a été accordé le 7 décembre 2020 ».

Le maire répond dans le même journal : “Je n’ai pas les dates avec moi.” (Ouest-France précise que le maire a été contacté « alors qu’il n’avait pas le dossier sous la main ».) Sur le risque pointé par Cap Atlantique, il indique : « Il y avait une prise de risque, c’est vrai. (…) En tous cas, le tribunal a prouvé que cette prise de risque était mesurée. »

La prise de risque que reconnaît le maire a un sens précis. Le service juridique de Cap Atlantique de Cap Atlantique écrivait en effet dans son courrier : « La délivrance de ce permis de construire pourrait ouvrir un risque de recours contentieux et indemnitaire contre la commune. » Dans leur lettre ouverte distribuée les 23-24 janvier, M. Boccarossa et Mme Peneau-Mirassou ajoutaient que ce risque était pris « aux frais du contribuables ».

Rappelons que cette affaire a commencé lorsque le service urbanisme de la mairie a tenté de dissimuler aux élus d’opposition ce courrier de Cap Atlantique en le retirant du dossier. Mis en cause dans la Lettre ouverte de l’opposition, le maire avait répondu sur la page facebook « Osons Pénestin » (24.1.2021) en insultant les membres de l’opposition : « Que ces personnes n’attendent de moi que de l’indifférence, ni colère ni mépris, ils ne le méritent même pas (…) Lorsqu’il n’y a pas de proposition, tout juste du paraphrasage (sic) de notre programme, il n’y a plus qu’à s’en prendre aux personnes. » Il mettait en exergue une citation recopiée sur un site internet (l’ouvrage dont elle est tirée, daté de 1901, est en anglais et introuvable) : “Les grands esprits discutent des idées, les esprits moyens discutent des événements, les petits esprits discutent des gens.”

Sur le permis accordé le 7 décembre 2020, on sait pour le moment que le terrain se trouve à Kerséguin et qu’il se situe en Espace Proche Rivage (EPR).

Chacun tirera ses propres conclusions de ce qui précède. A suivre une interview en deux parties de M. Boccarossa et Mme Peneau-Mirassou. À ce jour, MM. Puisay et Bauchet n’ont pas répondu à ma proposition de leur ouvrir les colonnes de penestin-infos.

1 commentaire sur “Que se passe-t-il à la mairie de Pénestin ?”

  1. Si l’on regarde bien leur programme, “S’unir dans le vrai”(sic) “réviser, revoir, favoriser, améliorer, poursuivre, soutenir, continuer, conforter… Un vrai programme, qui a du mettre tous les autres candidats sur le c..!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.