4 commentaires sur “Sans commentaire”

  1. Dans l’esprit du commentaire d’Edwige je dirais:

    – À ceux qui « hier », se sont réunis quelques vendredis soirs, à 18 heures, devant la mairie de Pénestin afin de réclamer des coquelicots.

    – À ceux qui, « demain », si l’idée était lancée, se déplaceraient le samedi midi sur la place du marché pour réclamer le retour des insectes sur nos phares et nos pare-brises

    – À ceux, (peut-être les mêmes) qui ne se sont pas opposés à l’écocide de Loscolo. (Même une lutte que l’on peut envisager de perdre, mérite d’être menée.)

    – À ceux-là… Je demanderais ?

    Les 15 et 22 mars, quel bulletin de vote, allez-vous lâcher, dans une urne qui n’est pas une boîte à coucou ?

  2. J’ai cru tout d’abord à une idée de TRUMP ,mais non ce sont l’ancien maire, le maire actuel et quelques Pénestinois qui auraient eu cette idée géniale de sacrifier ces 8 hect. de terrains .Certains auraient même voulu démolir la falaise pour faire un accès sur une petite plage de Loscolo. Bon c’était il y a 20 ans mais j’ai pourtant l’impression que les choses ont bien changé depuis ce temps.Il ne se passe pas un jour sans qu’on ne parle de réchauffement climatique .Aujourd’hui (eux) ils n’ont rien changé à ce projet si ce n’est qu’ils auraient abandonné l’idée de défoncer la falaise.(Et encore est ce bien sur ?) C’est révoltant.
    Demain on va élire un nouveau maire . Comme le dit le commentaire précédant : Réfléchissez.

  3. ” ce n’est pas nous, c’est Cap Atlantique”

    Les élus actuels de Pénestin votent au Conseil Communautaire de Cap Atlantique. Ils sont donc responsables
    Après les élections, ces mêmes élus et les fonctionnaires en charge du projet ne seront plus concernés.
    M. Métaireau, président de Cap Atlantique, M. Baudrais maire de Pénestin et vice président de Cap Atlantique, Mme L’Honen maire de Batz sur mer chargée du dossier “Loscolo”, M. Durieux responsable du projet et du suivi à Cap Atlantique n’assureront plus leur fonction. En trois ans exactement, ils ont voulu “boucler” un projet vieux de vingt ans avant la fin de leur mandature. Les problèmes sans solution seront à la charge des suivants.

  4. A tous ceux qui sont responsables du saccage de la magnifique friche de Loscolo, avec sa forêt de chênes, ses broussailles et sa vie grouillante de la terre jusqu’au ciel, je souhaite qu’un jour leurs enfants leur demandent des comptes.
    A ceux qui ont défendu le projet en disant : « Oh, mais on a déjà pas mal de « nature » ici à Pénestin ! », pensant sans doute que le réchauffement climatique s’arrêterait à la limite de la commune, je leur souhaite d’être contraints un jour de s’expliquer devant leurs enfants.
    A ceux qui n’ont pas d’opinion tranchée, ou qui hésitent, je souhaite qu’ils aillent constater par eux-mêmes la dévastation scandaleuse de ce beau territoire sauvage, avant de glisser leur bulletin de vote dans l’urne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.