Votre week-end de l’Ascension à Pénestin et alentour

  • Jeudi 30 mai à 19 h au café l’Annexe à Tréhiguier : Chili con Penfao, concert gratuit

Musique du monde, de l’Europe de l’Est aux Caraïbes et du Proche-Orient à la Bolivie.

« Nous avons la chance d’habiter dans une commune – Guémené-Penfao – où les événements artistiques ne manquent pas et surtout où les initiatives humaines basées avant tout sur l’échange et l’humain existent. C’est grâce à cela que nous nous sommes rencontrés », explique Stéphanie Bourgeois-Lang, accordéoniste.

Exemple à suivre !!

  • Samedi 1er juin à 18 h à la salle des Fêtes (près de la Poste) : concert de chants marins

Par le chœur « Voix d’eau » de Nivillac, dirigé par Anne Duhen

 Ce concert est au profit de l’association des Amis du Niger (cf article « Les talents de Pénestin #2 : Christiane cultive des plants de tomates et vend des bijoux pour le Niger », 18.5.2019)

  • Samedi 1er juin à 19 h 30 au Bateau Livre : rencontre avec Emmanuel Sérot, auteur de « On va revoir les étoiles »

 Ce livre évoque le moment difficile où l’on se rend compte que les « petits rétrécissements » de la vie nous obligent à prendre des décisions vraiment pas simples… Avec pudeur et délicatesse, il dresse le portrait de deux personnages confrontés au « grand âge ».

C’est l’un des 5 ouvrages de la sélection pour le Prix du Premier Roman de l’Estuaire de Vilaine. (cf. article « Lancement à Camoël du « Prix du premier roman de l’Estuaire de Vilaine », 2.4.2019)

8 médiathèques dont celle de Pénestin sont associées à cette opération. Vous pouvez encore vous inscrire pour participer au jury des lecteurs. Vous remplirez un bulletin indiquant votre classement des 5 ouvrages (obligation de lire les 5…) et le déposerez avant le 12 septembre dans l’un des 12 lieux prévus.

  • Vide-greniers à Mesquer jeudi 30 et à Billiers dimanche 2 juin
  • Du jeudi 30 mai au dimanche 2 juin à l’Ancienne Criée du Croisic : « Pour quelques jours, Le Croisic devient la Capitale de l’ivoire… » Diapason

Vous avez deviné ? C’est un festival de piano classique dédié à « la nouvelle génération des grands pianistes »

Tarifs de 10 à 22 euros. Demi-tarif pour les moins de 26 ans.

http://festival-tempo-piano-classique.e-monsite.com/pages/programmation.html

  • Si vous êtes au courant d’autres spectacles, rencontres, festivités dont je n’ai pas parlé, merci de les indiquer dans les commentaires ou par mail à cornu.gerard@orange.fr pour que je les ajoute.

 

Réflexion du moment : Le numéro de juin de Philosophie Magazine a pour thème “Plaire, émouvoir, convaincre, l’art de l’éloquence”. Vous savez, Philosophie Magazine, c’est ce mensuel qui vous fait faire de la philo sans que vous vous en rendiez compte, l’air de rien, comme vous respirez par exemple. Eh bien, il contient aussi un article de Pierre-Henri Tavoillot intitulé “Dans le sillage de Kant, je m’interroge sur ce qu’est être majeur aujourd’hui”. Mine de rien, ce que Kant appelle être majeur, adulte (penser par soi-même plutôt qu’à l’ombre d’une autorité quelle qu’elle soit), est l’une des sources de la démocratie et, dans le même jus, le point de départ de ce qu’on appelle l’“esprit critique”. A consommer sans modération…

Dans le même article, on trouve ceci : ” Quand on fait des études de philosophie, il faut, à un moment donné, se noyer dans l’œuvre d’un penseur, il faut oser le face-à-face, passer ses jours et ses nuits avec lui, pour vraiment entrer en philosophie. (…) (Aujourd’hui), on a bien du mal à faire comprendre aux étudiants qu’il faut “s’immerger” (dans un auteur). (…) L’avantage d’avoir un bon professeur (…), c’est qu’il vous donne l’idée maîtresse. À vous ensuite de travailler, de lire ligne après ligne, de comparer les traductions. Pour y parvenir, j’ai appris l’allemand et passé deux années formidables, là encore à la fois festives et studieuses, à l’université de Tübingen : le berceau de l’idéalisme allemand ! “ Stimulant, nicht wahr ? Pourquoi ne pas voir tous les films d’un cinéaste, lire tous les bouquins d’un auteur, ou étudier quelques unes des 550 sonates de Scarlatti ? L’été est une saison propice à tout cela !

2 commentaires sur “Votre week-end de l’Ascension à Pénestin et alentour”

  1. Bonjour Gérard,
    Je passe ce weekend à Penne, dans le Tarn (81140), dont est originaire ma mère, et ceci pour des raisons personnelles.
    Curieusement, Penne et Penestin, ont la même racine linguistique.
    Le village de Penne est construit sur un grand rocher (pointe) à l’abri d’un château médiéval.
    Penestin signifie “pointe de l’étain”, en référence au commerce antique qui se faisait avec l’Angleterre à propos de l’étain.
    Peux-tu vérifier à propos de Penestin ?
    Merci.
    Paul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.